Rechercher

Mes trois derniers salons : Cervon, Le Mans et Soucy


Vous vouliez une preuve que je n'étais pas organisée ? La voici ! J'ai pris beaucoup de retard dans mes articles, mais à ma décharge, j'avais une bonne raison : l'écriture de mon roman à venir. Écriture qui est désormais terminée, donc j'en profite pour vous faire un petit résumé de mes trois derniers salons, en attendant le prochain, ce dimanche à Saulieu.


Salon du Livre au Château de Lantilly à Cervon (58) du 22 septembre 2019

J'ai été contactée en août par mail par Vincent Robert, auteur et scénariste, pour participer à ce salon exclusivement féminin (j'ignore si cette particularité était exceptionnelle ou non) entre les murs du Château de Lantilly. C'était une première édition pour ce salon et malgré les pluies intermittentes, les lecteurs ont répondu présents dans ce cadre atypique et chargé d'histoire. C'est en effet un très joli lieu pour un salon littéraire, je vous laisse juger par vous-même avec quelques photos :


Arrivée sur les lieux le matin, j'ai partagé ma table avec Annick Grenier, auteure de La saga des Patureau-Froment, que j'avais déjà eu le plaisir de rencontrer lors mon tout premier salon, en avril 2018 à Nevers. Mais ma charmante collègue auteure s'étant engagée ailleurs, elle s'est rendue sur un autre salon l'après-midi, d'où l'unique présence de mes livres sur la photo en haut à droite.

La journée a été ponctuée de deux conférences, l'une en fin de matinée et l'autre en début d'après-midi. Entre temps, les lecteurs, curieux, sont venus échanger avec les auteurs... et sont repartis avec quelques livres. Les Lilas, Te revoir à Penn Avel, Ces oiseaux qu'on met en cage et Plus douce est la vengeance ont rencontré leur public ce jour-là et les échanges ont été très agréables. Aussi bien avec les auteures présentes qu'avec les lecteurs et lectrices !

Pour une première édition, ce fut un événement réussi !


Salon de la 25ème heure au Mans (72)

Je tiens encore une fois à remercier mon collègue et ami auteur Alban Bourdy, de m'avoir permis de participer à ce salon en m'invitant sur le stand de son association Surdouessence, http://www.surdouessence.fr/ . En effet, ce salon n'acceptant pas les candidatures d'auteurs autoédités, je n'aurais pas pu obtenir un stand en mon nom sur cet événement. Et même si un seul de mes romans est parti ce jour-là, ce fut une belle expérience, ce salon étant l'un des plus importants de France.

J'ai donc passé ce week-end en compagnie d'Alban et de Charlotte Wils, dont j'ai lu le livre "Itinéraire d'une ultrasensible". Pour la petite parenthèse, l'ultrasensibilité est un sujet qui me tient à coeur. Je me reconnais dans beaucoup d'aspects et certaines personnes de mon entourage également, l'une de mes filles notamment.

Je suis également très heureuse d'avoir pu rencontrer Lorraine Grunen-Well, une autre collègue de la Voie de Calliopé.

Parce qu'un salon, ce ne sont pas seulement des ventes, mais aussi des rencontres, et avant tout une expérience humaine, j'ai le sentiment d'avoir passé un week-end très riche, fait d'échanges entre personnes de même sensibilité qui ne se jugent pas et se comprennent. Et rien que pour ça, je ne regrette absolument pas d'être venue !

Et puis mon super correcteur Jean-Michel (alias Grandissimots) est venu me faire un petit coucou, alors c'était la petite cerise sur le gâteau !



Salon Sens Mil'Pages des 19 et 20 octobre à Soucy (89)

En tant que Bourguignonne, je me devais de boucler la boucle, ce salon était ma première participation à un salon dans l'Yonne, seul département de Bourgogne où je ne m'étais pas encore rendue en tant qu'auteure. C'est chose faite.

Bon... bien sûr, j'aurais aimé, comme tous mes collègues présents, que les lecteurs soient au rendez-vous. Malheureusement cela n'a pas été le cas. Et je ne rejette pas du tout la faute sur l'organisatrice de ce salon qui a vraiment fait un super travail en amont et je la remercie chaleureusement pour son accueil (merci Lydia 😘). Les dieux de la météo n'étaient clairement pas avec nous et les affiches données par l'organisatrice à la municipalité n'ont, de toute évidence, pas été suffisamment répandues. Sans compter qu'habituellement, ce salon a lieu à Sens-même, ce qui n'a pas été le cas cette année, faute d'avoir trouvé un lieu dans la capitale sénonaise.

Mais encore une fois, ce fut un salon très riche en humanité, une bonne ambiance de colonie de vacances pour celles et ceux, dont je fais partie, qui ont décidé de prendre les choses du bon côté.

De belles rencontres d'auteurs : Emmanuelle Amadis, Dominique Beber, Patrick Edène, Daïffa, Sophie Le Hay, pour ne citer qu'eux.

Je remercie la maman de l'auteur et scénariste Gaël Mansard, mon voisin de table, d'être repartie avec Te revoir à Penn Avel, ce fut encore ma seule vente du week-end^^

Et je fais un énorme bisou à Blanche Gauthier, une amie auteure, d'être passée me voir, ce fut un des rayons de soleil de ce week-end pluvieux.🥰




Bon, maintenant, on va essayer de repartir du bon pied et je suis ravie de retourner ce week-end à la Fête du livre de Saulieu à laquelle j'avais participé l'an dernier. Si vous vous souvenez bien, j'avais gardé un très bon souvenir de ce salon 😉


Et puis demain, je vous fait un petit cadeau sur les réseaux sociaux : vous découvrirez enfin la date de sortie de mon prochain roman !!! Elle est pas belle la vie ?!🤩


30 vues

© 2018 Marjorie Levasseur - auteur

  • Instagram - Cercle blanc