Rechercher

Salon du livre de Saint-Apollinaire (21) du 26 août 2018


Affiche officielle

Bon, cette fois-ci, je me suis juré de ne pas me laisser happée par ma tendance habituelle à la procrastination et de vous proposer sans plus tarder un petit article sur ma journée passée au Salon du livre de Saint-Apollinaire qui a eu lieu hier.

Vu la distance, je suis partie bien évidemment la veille : j'avais moyennement envie de faire près de six heures de route dans la même journée, vous le comprendrez^^. Et donc, pour innover, j'ai embarqué avec moi ma fille aînée, partant du principe que j'allais un peu lui faire visiter la ville où j'avais fait une partie de mes études, à savoir, Dijon qui est vraiment collée à Saint-Apollinaire. Bon, nous avons été accueillies par la pluie, pas de chance, mais elle a vu autre chose que les quatre murs de sa chambre ! Et puis Dijon est une très jolie ville, même sous la pluie.

Ce petit week-end m'a également permis de revoir une amie de longue date que je n'avais pas vue depuis plus de dix ans, même si nous échangeons régulièrement par Messenger. Donc, à part la pluie, le week-end promettait d'être riche !


Petite nuit à l'hôtel entre filles, un peu de lecture, Fort Boyard en fond sonore et le dimanche matin est arrivé ! Je ne vous parlerai pas des déconvenues avec mon GPS (pourtant neuf celui-ci), vous en avez l'habitude et nous avons fini par arriver à bon port après quelques détours.

Le Salon avait lieu dans l'ancien Fort de la Redoute, ayant repris une belle apparence depuis quelques années après avoir été un peu laissé à l'abandon... enfin, je vous passe les détails. Donc, qui dit "vieilles pierres", dit... "température un peu fraîche", voire limite glaciale dans les lieux. Si la journée avait été caniculaire, cela aurait été parfait, mais ce n'était pas le cas et je vous avoue que, franchement, tous les participants étaient frigorifiés !

Bon, après une seconde installation sur la bonne table (eh oui, difficile de se repérer quand on oublie de mettre le petit écriteau habituel avec votre nom...), j'ai fini par pouvoir me poser et ma louloute a accepté de jouer les photographes amateurs, j'ai donc pu, une fois n'est pas coutume, me retrouver sur le même cliché que mon stand^^.


Mon stand... et moi !!!

La matinée n'a pas vu passer beaucoup de visiteurs, heureusement cela n'a pas durer, même si j'ai trouvé, encore une fois, qu'ils étaient peu nombreux sur toute la journée.


Ma première visiteuse, et non la moindre, m'a rendu le sourire. Emma Freya, créatrice de la Voie de Calliopé-Conseil littéraire ( https://www.facebook.com/La-voie-de-Calliop%C3%A9-Conseil-litt%C3%A9raire-1862259704093384/) , qui a désormais passé les rênes à la douce Maurine Brimau, mais qui soutient toujours autant les auteurs de la Voie, dont j'ai le plaisir de faire partie, a parcouru plusieurs kilomètres pour me voir... et a emporté avec elle mon dernier roman "Quoi qu'il nous en coûte" (et bien d'autres livres, en grande lectrice qu'elle est !).

J'ai même ma photo-souvenir !


Encore merci d'être passée, Emma !

Eh oui, mon petit dernier, dont la sortie officielle est prévue le 8 septembre prochain, était en avant-première au Salon et quelques petits veinards ont pu en avoir un exemplaire ! Mais je vous rassure, j'ai une bonne réserve pour les futures commandes sur mon site et les autres salons à venir.


Au-delà des auteurs présents fort sympathiques, dont Edith Poirier, ma voisine, qui a adoré les dessins que ma fille faisaient pour passer le temps et qui lui a, par la même occasion, rendu le sourire (elle aussi était gelée^^), en lui faisant un très beau compliment, j'ai eu le plaisir de rencontrer Alan Poisot (https://alan-poisot-officiel-67.webself.net/), un auteur avec lequel j'ai échangé sur Twitter et dont j'avais gagné une nouvelle, "La journée mondiale du coeur", que j'ai beaucoup aimée. Je ne l'ai pas reconnu tout de suite car j'avoue, la photo de profil de Twitter ne m'a pas vraiment aidée, mais quand il m'a dit, pour la dédicace, s'appeler Alan, ça a fait "tilt". Bon, ça ne m'a pas empêché de continuer à lui dire "vous" et réciproquement, jusqu'à la fin, alors que d'habitude on se tutoie, même si l'on n'a pas échangé énormément... Il me pardonnera, je pense que le froid avait aussi atteint mes neurones^^. Il est aussi repart avec "Quoi qu'il nous en coûte" !


Les heures ont passé et j'ai eu une nouvelle visite qui m'a énormément fait plaisir... et pas seulement parce qu'elle est partie avec un exemplaire de chacun de mes romans^^. Une amie de longue date de ma tante, qui vit à Dijon et chez laquelle j'ai vécu durant ma première année de fac et que je n'avais pas vue aussi depuis des lustres ! Je pense qu'elle a dévalisé le salon, car c'est également une grande lectrice ! Merci, Daisy !

A cela s'est ajouté une nouvelle lectrice, aide-soignante de son état et qui avait, de son propre aveu, bien du mal à choisir car les résumés lui plaisaient tous. Elle est finalement repartie avec un exemplaire dédicacé de "Te revoir à Penn Avel" et une petite carte regroupant toutes les infos pour trouver mes romans. J'espère qu'elle sera conquise ! Merci chère Christine pour cet agréable échange !


Hormis le froid du Fort et le long trajet de retour, j'ai passé une agréable journée illuminée par de belles visites. Je continue mon petit bonhomme de chemins, 9 ventes, je trouve ça honorable pour une auteure qui n'était pas connue dans le coin^^.


A bientôt les amis ! Mon prochain article parlera TRES certainement de mon roman dont la sortie est imminente !!!

0 vue

© 2018 Marjorie Levasseur - auteur

  • Instagram - Cercle blanc