Rechercher

Un chemin d'écriture en bonne compagnie...




Je n’ai posé qu’une seule fois le mot FIN lorsque j’ai terminé un roman. C’était pour le tome 3 de mes Lilas, Tout va bien, je t’aime, et cela n’avait qu’un seul but : faire savoir à mes lecteurs que l’histoire de Clémence et de Frédélian n’aurait pas de suite, que leur bonheur n’appartenait plus qu’à eux, que la clé de leur avenir était désormais entre leurs mains.

Je n’écris plus le mot FIN. Tout simplement parce que les histoires que j’écris n’en ont pas. Elles se poursuivent dans ma tête, parfois, mais aussi dans celles des lecteurs.

Pour ce onzième roman, dont j’ai terminé l’écriture mercredi soir, je n’aurais pas pu apposer ces trois lettres.

C’est sans doute le roman que j’ai eu le plus de mal à terminer. Non pas parce que je ne trouvais pas les mots, mais parce que, au contraire, je n’arrivais plus à les brider tant j’avais envie de faire durer ce moment, encore et encore. Si cela n’avait tenu qu’à moi, j’aurais poursuivi l’histoire pendant quelques semaines, parce que j’ai encore tant de choses à leur dire, à leur faire vivre !

J’ai quitté cette petite tribu chamoniarde que j’aime tant, à regret, le cœur en miettes à l’idée d’abandonner ces personnages, devenus amis. J’ai versé énormément de larmes sur ces derniers chapitres, mais comme je le disais récemment à une amie, je vis mes romans lorsque je les écris.

Sur bien des points, ce roman est sans doute le plus personnel que j’aie écrit jusqu’à présent. Il n’est pas autobiographique, mais intime. Et c’est probablement l’une des raisons qui font que je me sens un peu vide aujourd’hui.

Il y a beaucoup de moi dans ce roman, dans la psychologie des personnages, dans leur vécu et dans les différents sujets abordés, donc forcément, il est difficile pour moi de ressortir totalement sereine de cette écriture.

Malgré tout, ce sera sûrement le roman qui me laissera le plus beau souvenir, celui d’un chemin d’écriture en bonne compagnie.


J’espère que lorsque vous l’aurez entre vos mains en décembre, même peut-être avant, pour celles et ceux qui désireront l’avoir en papier via mon site, et que vous en aurez fini la lecture, il vous laissera à vous aussi de merveilleux souvenirs.


D'ici là, je vais me remettre un peu de mes émotions, lire, prendre du temps pour moi... Et dans les semaines à venir, je partagerai cette histoire, par petits bouts, en vous présentant les lieux, les personnages, et d'autres petites choses.

Bientôt, vous connaîtrez le titre de ce onzième roman, un titre que j'ai voulu positif et porteur d'espoir, à l'image de l'histoire qu'il raconte...





31 vues

© 2018 Marjorie Levasseur - auteur

  • Instagram - Cercle blanc