Rechercher

"Une parenthèse dans ta vie..." LA SUITE


Bon, vous me direz, normalement si vous suivez ma page auteur Facebook (Marjorie Levasseur – Auteur) ou mon compte Twitter, vous êtes au courant depuis belle lurette et sans doute l’avez-vous déjà lue… Mais, on ne sait jamais, alors je vais vous en parler un peu…

J’ai commencé Il n’y a pas d’ombre sans lumière environ quinze jours après avoir terminé le premier tome… et je l’ai écrit en deux fois moins de temps. Non, ça ne signifie pas que je l’ai bâclé, je vous rassure. Mais quand on vit avec des personnages pendant cinq longs mois, on finit par bien les connaître et du coup les mots viennent plus facilement. C’est du moins le sentiment que j’ai eu. Alors bien sûr, il y aussi de nouveaux personnages dans ce deuxième opus, mais ils sont venus se greffer tout naturellement dans l’histoire : Nadine Lacour, la mère de Clémence, un certain Richard Delorme…, Nathaniel, et bien sûr la famille Beauchemin.

Quand j’ai terminé Une parenthèse dans ta vie…, je n’avais pas une idée très précise de ce qui allait arriver à Clémence. Au départ, je voulais même l’envoyer faire une mission humanitaire en Afrique, c’est dire ! Mais je me suis dit que j’allais m’apporter beaucoup de complications car s’il est assez facile de se documenter sur le Québec quand on n’y a jamais mis les pieds (à mon grand désarroi, j’adorerais y faire un tour, voire m’y installer^^), la tâche me paraissait insurmontable concernant l’Afrique.

J’ai donc cherché dans l’enfance de Clémence. Et, oui, je le concède à une amie qui se reconnaîtra, sur ce coup là, j’ai effectivement bien torturé mon héroïne (désolée, Clémence, c’était pour la bonne cause !). Mais plus j’avançais dans l’histoire, plus je me disais que ça expliquait beaucoup de choses sur le comportement de Clémence dans le tome un : le manque de confiance en elle, ce besoin de cacher sa féminité, tout ça n’était pas seulement dû à des complexes…

Cette ombre dans le passé de Clémence et le périple québécois de Frédélian sont donc les deux piliers de cette suite.

Bon, je ne pense pas avoir trop spoilé l’histoire, pour ceux et celles qui ne l’auraient pas encore lue.

Je reviens très prochainement vous parler des chroniques passées et à venir sur mon tome un. Pour le tome deux, il faudra patienter un peu  !

0 vue

© 2018 Marjorie Levasseur - auteur

  • Instagram - Cercle blanc